Les balades : l’espace public sous l’angle de la découverte et du plaisir !

En 2014

En partenariat avec les associations Decumanos, Bama Vibe et France Bénévolat, nous avons participé à 4 promenades intergénérationnelles sur les traces de l’art de rue, qui se sont déroulées entre avril et juin 2014, avec les élèves de l’école élémentaire de la rue Servant (Paris 11è). Préparé au sein de l’atelier «mémoire-philo » par une séance de sensibilisation à l’art urbain avec la projection d’un film sur l’artiste Ernest Pignon Ernest, ce « retour » sur l’art a fait écho à un travail mené au sein du même atelier mémoire-philo en 2013 autour des écrits et dessins de Paul Klee et de Michaux avec réalisation de dessins de la part des participants cartes postales et livret d’art 2013 cliquez sur le lien suivant BROCHURE

Photos 

 

 

En 2015

« Ménilmontant sur les pas de Georges Perec » : l’association Les Promenades Urbaines nous a accompagné à regarder notre environnement différemment, au moyen d’ « exercices pratiques ».

1è atelier : s’est déroulé autour des travaux pratiques proposés par Perec sur la conception des appartements, extraits de « Espèces d’espaces ». Les 5 participants ont décrit les quartiers, les immeubles, les pièces des appartements, les voisinages qui ont traversé dans leur vie.

2è atelier : au Forum des Images visionnage d’extraits de films : Le mannequin de Belleville, Casque d’Or, La rue Vilain. Les représentations du quartier au début XXème avec la « campagne sauvage » et dans les années 1960 avec les  « vastes friches » seront évoquées pendant la promenade à travers les souvenirs d’enfance de 3 participants.

3è rencontre : 11 personnes ont participé à la promenade dans le quartier de Beaubourg animé par Régis Labourdette, historien de l’art et photographe, sorte de « mise en situation » pour animer une promenade urbaine.

4è rencontre : s’est déroulée à la bibliothèque de rue des Couronnes : approche à la recherche documentaire.

5è rencontre : atelier de synthèse, de choix des extraits à lire et d’organisation du filage de la promenade avec propositions diverses de la part des participants.

La promenade, enfin, le 2 mai 2015 nous étions d’une cinquantaine de personnes à profiter de cette visite guidée et commentée de nos quartiers !

Ce serait à refaire !

Pour voir les photos et les étapes de la promenade 

1è arrêt : au pied du parc de Belleville :

Lecture d’un extrait d’Espèces d’espaces « la page » ;

Un petit saut dans le 18è siècle, lecture d’un extrait de Rêverie du promeneur solitaire de J.J.Rousseau

2è arrêt : au niveau de la rue Vilain

Lecture d’un extrait d’Espèces d’espaces « le lit » ;

Lecture d’extraits de L’infra-ordinaire

3è arrêt : en haut du parc de Belleville

Lecture d’un extrait d’Espèces d’espaces « l’escalier» ;

4è arrêt : rue des Cascades devant la maison de Casque d’or

Lecture d’un extrait d’Espèces d’espaces « petite pensée placide n° 1» ;

5è arrêt : carrefour rue des Pavillons/rue Pelleport, devant l’immeuble de F Borel

Lecture de deux extraits d’Espèces d’espaces « habiter» et « l’immeuble » ;

Débat improvisé sur le décalage entre la vision des revues d’architecture, des habitants et des riverains : le « silo à grains » témoignage de Nicole.

6è arrêt : après le square des Saint-Simoniens, au niveau de la rue de Ménilmontant

Lecture d’un extrait d’Espèces d’espaces « le quartier» ;

Débat improvisé sur la notion de quartier, d’identité de quartier : frontières mouvantes, la rue Ménilmontant comme frontière, le « 140 »… témoignages diverses.

7è Arrêt : rue de la Chine

Lecture d’un extrait d’Espèces d’espaces « la rue» ;

Après Rousseau et le 18ème siècle ; faire revivre une autre époque : extrait de Huysmans, description de la rue de la Chine, quelques éléments sur le contexte du quartier au 19ème siècle

8è arrêt : rue des Amandiers

Lecture d’un extrait d’Espèces d’espaces « la ville» ;

Le passé commerçant de la rue, passage d’une rue très vivante et commerçante à son visage actuel, les bouleversements des opérations de rénovation urbaine, témoignages diverses, témoignage de Lila : même expérience vécue par son père en Algérie

Conclusion en ironie de la promenade : pour embellir la ville… dans l’esprit de G. Perec… regarder aux propositions des surréalistes !!!!